vendredi 12 août 2022

Parcourir le Chemin du Piémont Pyrénéen (1ère partie)

En été nous marchons... ou nous trouvons du temps pour ces activités qui le reste de l'année restent soumises à nos impératifs horaires.

Parlons de lecture aujourd'hui accompagnés par un joli texte écrit part Didier Guédon. En effet Didier partage avec nous un précieux témoignage de son pèlerinage au travers le Piémont Pyrénéen au mois de Juin dernier. Ses lignes reflètent avec justesse les sensations du marcheur qui, pleinement impliqué dans sa routine de marche, redécouvre le monde qui l'entoure d'une toute nouvelle façon.

Bonne lecture...

Parcourir le Piémont Pyrénéen (1ère partie)

La conviction m’avait rejoint que l’écriture permet de sédimenter les traces d’un vécu, tout particulièrement celui qui échappe à l’ordinaire des jours, et de faire face à la volatilisation et à l’effacement de toutes choses. Les outils de communication actuels ont fini par donner une primauté au visuel. Tout voyage, tout évènement, toute moisson est restitué dans une généreuse spontanéité en récit photographique. Retranscrire l’expérience organique est une invitation au partage dont les contours peuvent être multiformes comme les chemins parcourus. 

Une invitation sur mesure 

S’engager sur la voie du piémont, contreforts escortant la ligne centrale des sommets pyrénéens entre Carcassonne et Saint-Jean-Pied-de-Port, était comme un prolongement du grand cheminement conduisant à Assise en 2020, un chemin de pèlerins peu fréquenté où la nature est généreuse. La pandémie en a décidé autrement sur deux années. Peut-être à contretemps, 2022 laisse une place pour le départ, invitation à traverser une palette de terroirs entre Lauragais, Couserans, Comminges, Bigorre, Baronnies, Béarn et Pays basque au fil d’un chemin balisé de grande randonnée (GR 78), long d’environ 500 km, qui dessine laborieusement un axe de pérégrination séculaire entre Italie et Espagne, entre Rome et Compostelle, dans une noble quête de fuir l’asphalte. Cela ne suffira pas à ce que ce vieux ressenti fasse de temps à autres surface, marcheurs et voitures sont comme l’eau et l’huile (de moteur) !

La marche de Didier Guédon

De singuliers accueils "jacquaires" 

Cet itinéraire semble avoir été tracé pour des retrouvailles amicales, S. à proximité de Mirepoix, C. et G. à Saint-Girons, B. et R. à Arreau et familiales avec J. et E. à proximité de Lourdes. Des anges sont venus à ma rencontre pour des accueils pèlerins de luxe, des partages chaleureux qui redonnent de l’énergie et un décentrement stimulant. Gratitude à vous pour cette douce hospitalité.

Retrouver la confiance de l’itinérance 

Le kilomètre zéro prend place au pied de la Cité médiévale de Carcassonne à la chapelle Notre-Dame de la Santé située à l’extrémité du Pont-Vieux. Malgré l’heure, attention est donnée aux pèlerins connus pour être matineux, la chapelle est ouverte. Invitation à une demande d’intercession à la lumière d’une bougie photophore pour une protection en chemin. Tout chemin met le corps à l’épreuve et les grâces ne peuvent être que nourricières. 2 La brume recouvre la Cité endormie, le Pont-Vieux s’incline paresseusement vers l’Aude, il est temps de mettre les premiers pas au long des berges. La lumière s’imposera vite, le chant du rossignol philomèle suspendra soudainement le pas, un cerisier, à son tour, s’inclinera pour une offrande dans un paysage pourvoyeur de pain et de vin. Une journée s’accomplit en peu. 

Au temps où la marche était constitutive de l’humanité ! 

La brume matinale aura tenu ses promesses de fortes chaleurs attisées par un vent d’autant dont je fais brusquement connaissance. Elles m’accompagneront jusqu’au Mas-d’Azil au soir du cinquième jour. Sac à dos une dernière fois inutilement trop lourd, thermomètre accablant, la marche itinérante croit aux lendemains réparateurs et à la résilience corporelle. Certaines étapes sont tel un rendez-vous pris de longue date. À chacun ses récompenses ! Celle-ci était guettée, invitation à une plongée dans une histoire humaine vieille de 30 000 ans que l’on rejoint par un immense porche de 70 m de haut. Occasion heureuse de cueillir la fraîcheur dans cette grotte patiemment sculptée par les eaux de l’Arize!

Ici, point d’art pariétal mais un mobilier archéologique, silex et galets peints à l’ocre rouge, témoins silencieux de différentes périodes d’occupation. 

L’existence d’un joyau m’aura été livrée, celle d’un propulseur de chasse taillé dans du bois de renne voilà 15 000 ans nommé "le faon aux oiseaux", chapeau l’artiste ! Aujourd’hui, la lecture de l’œuvre est d’y voir une biche mettant bas, voilà qui me sied !

Négligence impardonnable, dans le cours de la marche, j’oublie la proximité de la grotte de Gargas et ses 200 mains négatives vieilles de près de 30 000 ans, record européen ! L’Homme devient sujet de l’art rupestre!

Crédit photo - Didier Guédon




Mystère fascinant des origines, des migrations aux quatre coins de la planète ! La marche, devenue progressivement l’oubliée au fil du siècle passé, aura été constitutive de cette aventure humaine. Nos paléoanthropologues dans une folle course au séquençage génétique de bouts d’os et de dents collectés estiment aujourd’hui que cinq espèces d’hominidés coexistaient il y a 50 000 ans (l’Homme de Neandertal, l’Homme de Denisova, l’Homme de Callao, l’Homme de Florès et nous même, l’Homme "intelligent, prudent et raisonnable", Sapiens au carré !). 40 000 ans plus tard, il n’en restait plus qu’une seule. Que s’est-il passé ? Les quatre autres espèces n’ont pas complètement disparues. Selon les coins du monde, elles ont laissé chacune quelques pourcents de gènes en héritage dans nos génomes, fruits d’unions fertiles. Dire que jusqu’au milieu du XIXème siècle, généalogies bibliques et celle du Christ selon les évangiles de Luc (3, 23-38) et de Matthieu (1, 11-16) faisaient remonter l’ancienneté de l’humanité à -4 000 avant l’ère chrétienne. Voilà pourquoi Cro-Magnon est devenu si célèbre, lui dont la découverte a tout bousculé en 1868 ! Mais revenons sur le chemin…

- FIN DU PREMIER EPISODE - 

NOUS VOUS INVITONS A DECOUVRIR, LE 19 AOUT PROCHAIN, LA SUITE!

mercredi 10 août 2022

Le Gâteau de Saint Jacques

Le Chemin de Saint Jacques est synonyme de marche, de rencontres, de spiritualité… et de gastronomie!

Car effectivement les pèlerins s'empreignent, kilomètre après kilomètre, de ce qui est propre à chaque région.

Lorsque nos pas nous dirigent vers l'Espagne et que nous marchons au cœur de la Péninsule Ibérique vers la Galice, il est de plus en plus probable de trouver un désert qui réconforte la fatigue des pèlerins et satisfait les palais les plus exigeants: il s'agît de la fameuse Tarta de Santiago, le Gâteau de Saint Jacques!

Nos amis du site Aleteia ont préparé un article très complet où nous découvrons l'histoire du Gâteau de Saint Jacques à travers les siècles. Nous vous invitons à le découvrir en cliquant sur ce lien.

Gourmands comme nous sommes, nous partageons la recette afin que vous puissiez commencer à vous entraîner dans la préparation de ce dessert jacquaire!

A vos fours…

Recette du Gâteau de Saint Jacques

Ingrédients pour 8 personnes : 250 g d’amandes moulues ; 250 g de sucre ; 5 œufs moyens ; zeste d’un citron ; du beurre pour graisser le moule ; du sucre glace pour la décoration.

Ustensiles nécessaires : moule à gâteau à charnière de 24 cm de diamètre. Pour la décoration, voici le dessin de la croix de Saint Jacques à imprimer ou à copier :

Préparation :

1. Préchauffez le four à 180 °C.
2. Graissez un moule avec du beurre.
3. Râpez le citron.
4. Mélangez le zeste de citron avec le sucre.
5. Mélangez les œufs avec le sucre aromatisé et battez-les.
6. Ajoutez les amandes moulues.
7. Enfournez le tout pendant 30 minutes à 180 °C.
8. Laissez refroidir pendant une heure avant de décorer.
9. Placez la silhouette de la croix de Saint-Jacques sur le gâteau et saupoudrez toute la surface de sucre glace. Retirez délicatement le dessin.

Enfin, servez et dégustez !

Crédit photo: tartadesantiago.org


jeudi 4 août 2022

ON RECHERCHE DES ARTICLES SUR LE PATRIMOINE JACQUAIRE (NON RELIGIEUX) !

 FEDERATION DES ASSOCIATIONS DU COMTE DE NICE

Cher(e)s sociétaires,

Nous nous permettons de vous rappeler le thème du prochain armanac 2023 : le Patrimoine bâti (non religieux, non militaire) du Comté de Nice de la FACN dont l'Association des Amis des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle et de Rome PACA-CORSE est adhérente.

A vos plumes, merci en attendant ; tout ceci avant la fin du mois de septembre 2022.

Merci d'envoyer vos contributions à 06president@compostelle-paca-corse.info !

Bien amicalement



Le Bureau de la Fédération

Découvrez l'émission de la série "Sanctuaire(s)"


Cet été nous vous invitons à découvrir la série "Sanctuaire(s)", avec une troisième saison dédiée aux routes de Saint-Jacques de Compostelle.

Lisez l'article en entier sur ce lien: "Sanctuaire(s)", une série captivante sur les routes de Saint-Jacques de Compostelle

Merci à la recommandation de Daniel. Vous trouverez tous les épisodes de la série sur cet autre lien.

A profiter sans modération!

mardi 2 août 2022

Responsable Régional "Chemins"

Chers Amis Jacquets de PACA,

Philippe Pancrazi, notre Responsable régional « Chemins » nous avait fait part de son souhait de cesser ses fonctions après l’AG de Chorges, en mai dernier.

Je contacte aujourd’hui par ce mail les Responsables Chemins départementaux ainsi que les Baliseurs agréés pour vous dire que le poste n’est pas encore pourvu et lancer un appel à candidature.

Je vois certes dans la liste de la Commission (ci-dessous) des personnes qui ont déjà des responsabilités importantes dans l’Association, donc ce message est surtout destiné à ceux qui le peuvent.

Comme le disait mon prédécesseur Jean-Jacques, dans son Rapport Moral en Octobre 2021 : « Ces deux chemins, nous pouvons légitimement en être fiers et rendre hommage aux Anciens de l’association qui en ont établi le tracé. Ils sont un peu la colonne vertébrale de l’association, sa raison d’être !
L’entretien et la mise en valeur de ce patrimoine qui nous relie à la voie d’Arles et à nos amis italiens doit être poursuivi sans relâche. Nombre d’entre nous s’investissent bénévolement pour les baliser, les débroussailler, pour assurer la liaison avec les comités départementaux de la FFRP s’il y a des modifications de tracé à apporter.
Nous avons une commission « chemins » sous la responsabilité de Philippe Pancrazi qui est là pour coordonner les actions des baliseurs qui s’occupent de nos deux chemins. Il attend avec impatience une bonne volonté pour assurer sa relève.
Et j’ajoute aussi que nous avons besoin de nous remobiliser pour former de nouveaux baliseurs.
Encore une fois, c’est essentiel pour la crédibilité de notre association ! »

Philippe Pancrazi pourra vous donner des détails sur la fonction, de même que son prédécesseur Jean-Jacques (en copie). Nous comptons sur vous !

Voici son contact:

Philippe PANCRAZI

pancrazi.philippe@orange.fr 

06 82 69 21 71


Ultreia !

dimanche 31 juillet 2022

24 et 25 août : évènement pour les pèlerins francophones à Saint-Jacques de Compostelle

25 août 2022, Saint Roch en visite à Saint-Jacques de Compostelle

Saint Roch visite saint Jacques à Compostelle ! Ce prince des pèlerins fit de sa vie un pèlerinage au point qu’on le confond avec saint Jacques dans son habillement. Seule la présence du chien fidèle et une plaie à sa jambe le distingue.
 
Il est célébré chaque 16 août dans sa ville de Montpellier et dans de nombreuses cités européennes.
Le 25 août 2022, c’est une grande délégation de la ville de Montpellier et du Languedoc qui est emmenée par l’association internationale saint Roch pour les vingtièmes Rencontres Internationales de Saint Roch : ce sera les 24 et 25 août 2022 dans les rues de Santiago de Compostela et dans sa cathédrale.

Tous les pèlerins, marcheurs et visiteurs francophones sont invités à s’unir dans cette célébration.

Pourquoi le 25 août ? Parce que la présence française au sein de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle remonte au XIVème siècle, lorsque le roi de France Charles V le Sage obtient en 1372, année où le 25 juillet tombait un dimanche – et probablement la première année jubilaire à Compostelle -, le patronage de la chapelle dédiée à saint Louis. Depuis lors, la chapelle est souvent appelée “chapelle de la France ». Aux XVIIe et XVIIIe siècles, c’est dans cette chapelle que les pèlerins recevaient la Compostela ou certificat d’accomplissement de leur pèlerinage.

Et le Jour de la France ? La Société Française des Amis de Saint Jacques de Compostelle revivifia dans les années 1969 cette antique tradition. C’est désormais la réunion informelle et chaleureuse des pèlerins francophones présents ce jour là.

Rendez-vous le 25 août 2022, Calle Saint-Roch, pour suivre le cortège avec les Sbandieratori venus d’Italie ... déambulation... grand spectacle Plaza del Obradoiro... Pèlerin, confrérie, association jacquaire, touriste francophone, rejoignez ce cortège !

Pour connaitre la tradition culturelle de saint Roch à Montpellier www.st-roch.com
E-Mail : contact@st-roch.com

lundi 25 juillet 2022

Année Sainte à Aspremont

En ce 25 Juillet, festivité de la Saint Jacques, nous revenons sur la journée d'hier où Aspremont a fêté la Solennité de Saint Jacques le Majeur, Saint Patron du village. D'Aspremont à Saint Jacques de Compostelle… cette festivité rappelle que la figure de Saint Jacques protège la région et est aussi le patron de l'Espagne.

Nous vous invitons à lire quelques (belles) lignes écrites par Pierre Botto pour revivre une journée pleine d'émotion. Telle est l'importance de cette Solennité pour nous Jacquets!

Année Sainte à Aspremont

Prolongations …

Le pape François a permis que l’on laisse ouverte un an de plus la grande porte de la cathédrale de Saint Jacques de Compostelle. Elle ne doit être descellée que les années où le jour de la Saint Jacques correspond à un dimanche, ce qui ne se produit que 4 fois tous les 28 ans. C’était le cas l’an dernier, et nous étions là pour fêter Saint Jacques à Aspremont, à notre mode, sous la voute de notre église comme on le fait depuis 1320. 

Le christianisme a pénétré de bonne heure dans le comté de Nice, quand les navires grecs visitaient le port Lympia, quand voyageurs et troupes romaines traversaient la région suivant via Julia Augusta ou Via Aureliana. Des voies secondaires remontaient les vallées jusqu’à nous. Les chrétiens entourent de vénération et d’amour la mémoire des martyrs et chaque population se place sous la protection d’un saint constitué comme son défenseur au spirituel comme au temporel. On donne le nom du saint à l’église paroissiale et quelquefois on appelle le village même du nom du saint. 

Bravo aux porteurs! La belle statue de Saint Jacques pèse 150kg
Bravo aux porteurs... la belle statue de Saint Jacques pèse 150kg!

C’est ainsi, et nous nous sommes de nouveau assemblé ce 24 juillet pour fêter Saint Jacques, jour de grand soleil et de forte chaleur. Les voutes de l’église ont résonné au son des fifres et tambours. Au cours de la grand -messe a lieu « l’offerta »de la grappe de raisin ce qui rappelle le temps d’avant 1874 ou Aspremont, Castagniers et Colomars importante zone viticole constituaient une même communauté. Un groupe d’enfants est ainsi venu déposer son offrande. 

La lourde statue s’est déplacée sur l’épaule des porteurs à travers les ruelles du village. Le carillon des cloches n’y a pas manqué. Nous avons aussi sorti Croix et Bannière et vénéré la relique chacun à notre tour. Au pied de la croix, devant un paysage magnifique, l’officiant a procédé à la bénédiction du village et appelé les grâces sur les terres et sur ses habitants. Nous avons lu comme l’an dernier un extrait du codex calixtinus suivi du chant du « Vieux pèlerin »

Nous écoutions l'extrait du Code Calixtinus et le chant "Vieux Pèlerin"

Le père Marc au cours de son homélie a développé les différentes interprétations que peut avoir le mot « pèlerinage » jusqu’à l’idée qui se surimpose totalement au chemin de vie d’une personne et la projette au- delà de ses limites dans une perspective d’espoir. Tandis que nous suivions la statue de St Jacques défenseur de nos intérêts matériels et spirituels je pensais au besoin de recherche de protections opportunes, ce choix reflète un élément mystique qui demeure en nous. Les mots de pandémie, désordres climatique, affres de la guerre sont courants à nos oreilles. Et bien comme l’on dit en niçois « A cada Sant, la Sieu Candela » A chaque saint son propre hommage. Et avec les 350 000 qui vont marcher cette année sur le chemin de Galice disons : 

« Grand Saint Jacques Protèges nous ! » 

L'apéritif après la Messe

Remerciements à tous les Jacquets azuréens qui ont participé, en particuliers aux porteurs. Au Père Marc Ruiz, Curé de Saint Pons. A la municipalité d’Aspremont pour la chaleur et la générosité de son accueil. 

A l’an qué ven

Pierre BOTTO

Viva Santiago! Ultreia!

EN DIRECT DU FRONT !

 Message reçu de notre Monsieur CHEMINS 06, Vincent:


Voilà la photo officielle de tous niçois et mentonnais à Santiago le 25 07 2022, jour de la saint Jacques

Source : https://ar.pinterest.com/pin/873416921455657898/



Les COMPOSTELAS du Groupe des SIX PELERINS AZUREENS !

samedi 23 juillet 2022

Cette année : un Xacobeo record sur le Camino

Source:  VENIR EN GALICE (REBECCA CORDOVES)

Cette année : un Xacobeo record sur le Camino

Les pèlerins ont rempli les escaliers d'entrée de Portomarín, la fin de l'étape du Chemin français, jeudi dernier.
Les pèlerins ont rempli les escaliers d'entrée de Portomarín, la fin de l'étape du Chemin français, jeudi dernier. AINHOA GARCIA

A deux jours du 25 juillet, le nombre de pèlerins dépasse largement celui de 2010

23 juillet 2022 . Mise à jour à 05h00.

La marée de pèlerins qui a traversé le pont de Portomarín jeudi dernier l'a clairement montré. Le Camino de Santiago est à son mieux de sa forme. Le cachet que l'on pouvait voir dans la ville de Lugo n'a pas grand-chose à voir avec celui du premier chapitre de Xacobeo, celui de 2021 . Désormais sans masques, limitations de capacité dans les auberges et tables de terrasse scellées, la Galice peut dire que c'est une année sainte au sens plein. Ceci est confirmé par les chiffres du Bureau du Pèlerin. Deux jours après les arrivées massives du 25 juillet et avec les données du premier semestre en vue, tout indique que 2022 sera le Xacobeo le plus massif de l'histoire . Un titre qui porte encore celui de2010 . Avec une date de péremption, oui, car le nombre d'arrivées dépasse déjà largement ceux de la même période de cette année record.

Jusqu'au mois de juillet, 151 568 personnes ont demandé la "Compostela", le document qui certifie que les 100 derniers kilomètres du Camino ont été parcourus. Même si les 90 656 candidatures qui ont été enregistrées sur la même période de 2010 peuvent sembler risibles aujourd'hui, le fait qu'il s'agisse du dernier Xacobeo tenu avant la pandémie lui fait détenir le record. La date d'expiration dépendra des prochaines données, mais les panneaux "complets" accrochés dans presque tous les hébergements de Portomarín semblent indiquer qu'il ne faudra pas longtemps pour dépasser la barre des 272 388 pèlerins qui avaient atteint la cathédrale à la fin du année.

Et c'est que si quelque chose montre que le Camino est en bonne santé, c'est que "chaque année de nouveaux commerces s'ouvrent, même de loisirs" , affirme l'ancien maire de cette commune du Chemin français, Juan Serrano . Il confirme que l'afflux de pèlerins est similaire à celui de 2019 et estime que, quelle que soit la célébration de Xacobeo, "o Camiño est un phénomène imparable" .

AU-DELÀ DE L'ANNÉE SAINTE

Comme le souligne l'ancien maire de Portomarín, 2022 ne sera pas seulement un Xacobeo record. Les statistiques du Pilgrim's Office prédisent que ce sera l'année la plus massive de l'histoire sur les routes jacobéennes. Le nombre de compostelas livrées jusqu'en juillet dépasse également les 138 697 enregistrées au cours de la même période de 2019 . Avec un total de 347 578 arrivées à l'Obradoiro avant que la Porte Sainte ne soit scellée pour rouvrir plus d'une décennie plus tard, il détient toujours le meilleur record. Un titre qui n'a plus que six mois à vivre, comme en conviennent les hôteliers et auberges de Portomarín, qui ont retrouvé le rythme d'avant la pandémie.

LES ÉTRANGERS REVIENNENT

Avec la canicule entre les deux, jeudi, de nombreux pèlerins ont choisi de chercher la fraîcheur sur les terrasses, qui semblaient bondées. Une fois passé midi, à l'ombre des arcades de la ville de Lugo, une multitude d'accents et de langues se faisaient entendre . Un habitant de la municipalité qui a observé le transfert constant de personnes chargées de sacs à dos a parlé du nombre d'étrangers qui passent par Portomarín ces jours-ci. Ainsi, il a confirmé l'une des nouvelles les plus attendues de cette deuxième année sainte : les pèlerins internationaux sont de retour.

Bien que depuis les auberges, ils soulignent que l'été est la saison des voyageurs nationaux, ils célèbrent que le taux d'arrivées de l'autre côté de la frontière n'a pas baissé depuis Pâques . Les données du Pilgrim's Office en témoignent. Le nombre d'étrangers qui ont fait le Camino jusqu'en juillet, plus de 80 000 (54 %), dépasse celui des Espagnols, qui avoisinent les 70 000 (46 %).

Le pont d'accès à Portomarín a été le théâtre jeudi dernier du mouvement constant des pèlerins qui veulent rejoindre Santiago le 25 juillet.
Le pont d'accès à Portomarín a été le théâtre jeudi dernier du mouvement constant des pèlerins qui veulent rejoindre Santiago le 25 juillet. AINHOA GARCIA

Au classement des origines, l'Allemagne remporte l'or avec 11 365 pèlerins, les États-Unis l'argent avec 10 840 et le Portugal le bronze avec 9 978. Les Italiens, seul groupe à part les médaillés à franchir la barre des 5 000 , suivent de près. Comme les Espagnols, ils commencent généralement à marcher en été. Un phénomène qui s'explique par le fait que le gros des travailleurs du pays profite de ses vacances en août, quand une bonne partie des commerces ferment, comme l'explique un pèlerin venu d' Italie qui s'est protégé de la chaleur sur une terrasse.

L'explosion de nouveaux itinéraires confirme le succès des routes jacobéennes

« Comment puis-je arriver à Vigo ? », a demandé l'un des pèlerins arrivés à Portomarín jeudi dernier. Devant le regard surpris de ceux qui l'ont entendu, il a expliqué qu'il voulait faire le Camino Portugues, mais en sens inverse . Il a quitté Villafranca del Bierzo le week-end dernier et a déclaré qu'après avoir démarré l'étape ce matin-là à Sarria et vu l'avalanche de personnes qui l'ont rejoint pour arriver à Santiago le 25 juillet, il avait décidé de dévier vers un itinéraire plus calme . Son cas n'est pas le seul. De plus en plus de personnes choisissent des itinéraires alternatifs pour profiter du "chemin intérieur".

A tel point que les statistiques du Bureau du Pèlerin ont ajouté de nouveaux itinéraires tout au long de l'année, en même temps que les pèlerins les remplissaient d'empreintes. Aux dix itinéraires inclus en janvier, huit autres s'ajoutent désormais : Camino de Muros e Noia (258), del Barbanza (247), de Geira e Arrieros (49), del Mar (11), Miñoto Ribeiro (5) , Forgotten (5), San Salvador (4) et la Voie Celtique (1).

Ce qui est certain, c'est que le cachet de Portomarín pourrait être répété à Pontedeume , une étape sur l'itinéraire anglais, Redondela , le point de confluence des routes portugaises, ou Lugo , à droite sur le Camino Primitivo. Et c'est que s'il y a une tendance que l'on pouvait déjà observer en 2021 , c'est que les pèlerins se répartissent plus que jamais. Si en 2010 sept sur dix ont choisi de faire le Camino Frances , cette année ils dépassent à peine la moitié des arrivées à Santiago.


mardi 19 juillet 2022

UN LIEN UTILE EN CES TEMPS DE RISQUES d'INCENDIE

Chaque département dispose d'une cartographie officielle établie par la préfecture des zones accessibles, déconseillées ou interdites en raison des risques d'incendie.

Ces pages sont formées sur le même modèle d'adresse URL

Exemples:

  • https://www.risque-prevention-incendie.fr/alpes-maritimes/
  • https://www.risque-prevention-incendie.fr/var/

Carte du risque incendie des Alpes Maritimes (risque-prevention-incendie.fr)